Articles

diverse people putting their hands together to sympolise teamwork

Les stratégies de bassin maritime de l’UE pour la Méditerranée occidentale, l’Atlantique et la mer Noire ont uni leurs forces.

La Commission européenne a soutenu l’établissement et la mise en œuvre de trois stratégies de bassin maritime dans l’Atlantique, la mer Noire et la Méditerranée occidentale.

En mai 2021, la Commission européenne a adopté une nouvelle approche pour une économie bleue durable dans l’UE, qui définit un programme détaillé pour que l’économie bleue joue un rôle majeur dans la réalisation des objectifs du Green Deal européen.

La Commission européenne reconnaît l’avantage des bassins maritimes et indique que l’UE continuera à soutenir la coopération, et à développer des stratégies adaptées pour chaque bassin maritime européen.

Il existe des conditions, des opportunités et des défis spécifiques à chaque bassin maritime, qui nécessitent une approche ciblée.

Le développement optimal de toutes les activités liées à la mer d’une manière durable nécessite un cadre politique cohérent basé sur la participation de toutes les parties prenantes. Les mers sont partagées entre différents pays.

C’est pourquoi la coopération régionale, y compris avec les pays non membres de l’UE, est importante pour atteindre les objectifs de la stratégie pour une économie bleue durable. Les stratégies de bassin maritime nécessitent des agendas politiques conjoints entre les pays de l’UE et les pays tiers partageant la même mer, tout en définissant des priorités communes et en impliquant concrètement les parties prenantes dans le processus d’identification et de mise en œuvre de projets bancables d’économie bleue.

Un mécanisme d’assistance unique a été créé pour soutenir la mise en œuvre des trois stratégies de bassin maritime de l’UE: la stratégie atlantique, l’initiative WestMED et l’agenda maritime commun pour la mer Noire.

Cela signifie que le mécanisme d’assistance WestMED fait désormais partie d’un consortium plus vaste visant à mieux identifier et à exploiter les synergies entre les trois bassins maritimes. Il y parviendra en échangeant les meilleures pratiques et en organisant des événements nationaux et régionaux sur des thèmes qui présentent un intérêt évident pour l’ensemble des bassins maritimes, tels que les compétences bleues, les investissements bleus, la navigation verte et l’aquaculture durable. Cette nouvelle approche permettra de répondre aux besoins spécifiques de chaque bassin maritime tout en facilitant les synergies et en augmentant la portée et la visibilité.

Comme les années précédentes, ce nouveau mécanisme d’assistance conjoint poursuivra son expertise en matière de mise en réseau afin d’initier des partenariats de projets et de faciliter l’accès au financement en soutenant l’élaboration de propositions. Toutefois, cette fois-ci, il s’appuiera sur une base de données beaucoup plus importante de parties prenantes et d’experts.

Le datahub maritime EASME/ CINEA sera développé pour contenir encore plus de projets qui contribuent aux différentes stratégies de bassin maritime, et la coopération sera intensifiée avec des projets tels que BlueInvest et le mécanisme d’assistance à la planification de l’espace maritime.

Les équipes qui ont géré les trois précédents mécanismes d’assistance resteront en grande partie en place dans ce nouveau mécanisme d’assistance conjoint afin d’assurer une continuité et une cohérence harmonieuses.

Les centres nationaux en Espagne, au Portugal et en France seront à l’avant-garde de cette nouvelle approche des synergies, car ils se concentreront désormais simultanément sur le WestMED et l’Atlantique.

Ce programme commun sur les bassins maritimes est financé par la Commission Européenne et sera en vigueur de 2022 à 2024.

 

laptop with mock-up of WestMED infographic displayed on the screen

Quatre années de soutien pratique à une économie bleue durable en Méditerranée occidentale

Au cours des quatre dernières années (2018-2022), le mécanisme d’assistance WestMED a accompli beaucoup de choses dont il peut être fier.

Il a permis d’obtenir 50 millions d’euros de financement rien que pour toutes sortes de projets différents qui contribuent à l’objectif principal de l’initiative WestMED, à savoir développer et renforcer une économie bleue durable dans la région.

Il a également permis de stimuler les discussions entre les parties prenantes de la rive nord et de la rive sud, sur des sujets maritimes clés tels que la navigation verte, l’aquaculture durable, le financement de projets, les clusters maritimes et les compétences bleues. Principalement, par la création de groupes de travail techniques et l’organisation d’événements thématiques. Elle a également joué un rôle de premier plan dans le lancement d’une communauté de pratique sur la planification de l’espace maritime en Méditerranée, dont la réunion de lancement a eu lieu en janvier 2023.

Pour une vue d’ensemble du travail accompli, le mécanisme d’assistance a produit un résumé de trois pages et une infographie.
Les deux sont disponibles dès maintenant pour téléchargement.

Résumé exécutif

Infographie

 

Aller de l’avant (2022-2024).

Après des évaluations positives, la Commission européenne a accepté de poursuivre cette initiative pendant au moins deux années supplémentaires.

Avec la nouvelle approche de la Commission européenne, le mécanisme d’assistance WestMED fera équipe avec les mécanismes d’assistance des autres stratégies de bassin maritime de l’UE (Plan d’action atlantique / CMA Mer Noire) afin d’explorer et de capitaliser davantage sur les synergies liées aux thèmes maritimes communs, de permettre de traiter les propositions de projets (financement) pertinents dans les bassins maritimes et de fournir un retour d’information politique coordonné.

 

announcement poster westmed commission report

Commission report on the implementation of the Western Mediterranean initiative

Source: European commission

 

The Commission has adopted a report on the outcomes of the Western Mediterranean (WestMED) initiativeSearch for available translations of the preceding which has been in place for 5 years. Since 2017, five EU Member States (France, Italy, Portugal, Spain and Malta), and five southern partner countries (Algeria, Libya, Mauritania, Morocco and Tunisia) have worked together on their shared interest for the Mediterranean around three goals: increase maritime safety and security, promote sustainable blue economy, growth and jobs, and preserve ecosystems and biodiversity. The WestMED initiative has proved to be a useful intergovernmental platform for promoting sustainable blue economy sectors across the Western Mediterranean. The COVID-19 pandemic challenged the functioning and governance of the initiative, as most meetings had to be virtual. Nevertheless, great progress was made, justifying its continuation.

Key outcomes of the WestMED initiative

The Commission drafted the report after careful analysis of the feedback received from the involved parties and an independent external review study.

The WestMED initiative has demonstrated progress and success since its creation. Although certain aspects of the initiative can be improved under its current governance, no major changes will be required, as it has been deemed a successful initiative that has

  • served as a forum for dialogue and soft diplomacy
  • led to an increase in cooperation and partnerships
  • provided its members with project support (especially when applying for funding)
  • enabled knowledge sharing and exchanges
  • set-up technical working groups and alliances (on green shipping, sustainable aquaculture and clusters) and
  • broadened its cooperation with other Mediterranean countries

Three recommendations for the future

Three recommendations were made in the report:

  1. The initiative and its accompanying framework for action should remain as they are.
  2. The WestMED Assistance Mechanism (operational, logistical and administrative support financed through the European Maritime, Fisheries and Aquaculture Fund) should address issues such as increasing visibility; better use of project branding and improved metrics for evaluating the implementation of the initiative.
  3. The priorities in relation to regional/international policies should be reviewed, taking account of the second Union for Mediterranean Ministerial Declaration on a sustainable blue economy.

Background

In April 2017, the Commission adopted the Communication on the Initiative for the sustainable development of the blue economy in the Western MediterraneanSearch for available translations of the preceding link (‘WestMED initiative’ or ‘the initiative’) along with its framework for action. The initiative was formally endorsed in November the same year by the ten participating countries: five EU Member States (France, Italy, Portugal, Spain and Malta), and five southern partner countries (Algeria, Libya, Mauritania, Morocco and Tunisia). A number of priorities and targeted actions were set, including  coastguard functions cooperation, maritime safety and response to marine pollution rescue, strategic research and innovation, maritime clusters development, skills development and circulation, maritime spatial planning, biodiversity and marine habitat conservation, sustainable fisheries and coastal community development.

The initiative is a direct outcome of the Euro-Mediterranean Ministerial Declaration on the Blue EconomySearch for available translations of the preceding link adopted at the Union for the Mediterranean (UfM) conference held in November 2015. The initiative also builds on years of ‘5+5 Dialogue’ between the ten participating countries.

The Commission had an obligation to report on the implementation five years after the launch of the WestMED initiative.

Next steps

Following the presentation to the Council and European Parliament, this report will be presented at the Ministerial meeting of the WestMED in 2023, in Malta. During this meeting, the countries can choose to reconfirm or update the priorities included in the current 2017 framework for action.

More information

Report on the implementation of the Western Mediterranean initiative in all official EU languages

Synergies to address pollution in the Mediterranean: REMPEC hosts the first Coordination Meeting on the Mediterranean Strategy (2022-2031)

The Regional Marine Pollution Emergency Response Centre for the Mediterranean Sea (REMPEC) is hosting the First Coordination Meeting on the Mediterranean Strategy for the Prevention of, Preparedness, and Response to Marine Pollution from Ships (2022-2031), in its premises in Malta between 29 November and 1 December 2022.

Gathering representatives from Contracting Parties to the Barcelona Convention, as well as representatives from relevant regional and international organisations, this Meeting will mark the beginning of a new era of cooperation for the implementation of the Mediterranean Strategy (2022-2031) by defining the priority actions for the 2024-2025 and beyond.

Addressing the current environmental challenges at sea, the Mediterranean Strategy is based on months of collective coordinated work to present an effective joint Action Plan and a vision for the whole Mediterranean “A clean and healthy Mediterranean marine and coastal environment with a sustainable and pollution free maritime sector, supported by a rigorous enforcement system and strengthened multi-sectoral cooperation, for the benefit of present and future generations”.

The Mediterranean Strategy (2022-2031), at the heart of the meeting, aims to provide guidance to the Contracting Parties to the Barcelona Convention at the horizon 2031, to cooperate on the prevention, preparedness and response to marine pollution from ships.

It sets seven Common Strategic Objectives (CSOs) detailed below apply to the Mediterranean region as a whole, and Contracting Parties to the Barcelona Convention, alongside the various organisations and institutions of the Mediterranean, each having a role to play in achieving these objectives. As a a matter of fact, meeting these objectives required a collective and coordinated effort, which is in the centre of the discussions.

  • CSO 1 – Prevent, prepare for, and respond to operational, illegal and accidental oil and HNS pollution from ships
  • CSO 2 – Promote and support the development and implementation of innovative global solutions to mitigate and respond to climate change
  • CSO 3 – Reduce and monitor air emissions from ships to a level that is not harmful to the marine environment, or the health of the coastal population of the Mediterranean
  • CSO 4 – Prevent and reduce litter (in particular plastic) entering the marine environment from ships, in order to limit the environmental, health, and socio-economic impact of marine litter in the Mediterranean
  • CSO 5 – Eliminate the introduction of non-indigenous species by shipping activities
  • CSO 6 – Achieve a well-managed safe and pollution free Mediterranean, with integrated marine spatial planning and designation of special areas, where shipping activity has a limited impact upon the marine environment
  • CSO 7 – Identify and understand collectively emerging issues related to pollution from ships in the Mediterranean, and define required actions to address issues identified


This Meeting also aims to report and assess the progress made in the  implementation of the Mediterranean Strategy (2022-2031), to define priority actions and propose related activities for 2024-2025, to define roles and responsibilities for the implementation of the proposed activities and  establish operational and strategic synergies, through specific partnership agreements.


This Meeting is the first of a series of five (5) meeting to be organised every
two years over the next ten years. In 2027, The Mediterranean Strategy (2022-2031) and its Action Plan will be reviewed in 2027, based on an analysis of the progress of its implementation and on the outcome of discussions on emerging issues.

This mid-term review and evaluation will be supported by a Study on trends and outlook of marine pollution from ships in the Mediterranean compiling knowledge about maritime traffic and its impact on the marine environment focusing on the seven CSOs. Such a Study will becompared to the study published in 2020 to support the elaboration of the Mediterranean Strategy (2022-2031).

 

Full press release

More information visit the REMPEC website or contact Marie Helderle (communication and media officer) vis@rempec.org | +356 21 337 296/7/8

aldo.drago.sharemed.2022

Sharemed presents Framework for Marine Observations in the Mediterranean

At its flagship internationalisation workshop in Malta on 13/14th September 2022, the MED programme SHAREMED strategic project presented the framework guidelines and proposed actions to organize and synergize the cross-sectoral and cross-border articulation of a marine observation system of systems to assess and address environmental threats in the Mediterranean Sea, connecting marine research to society, and serving the wider interlinked contexts of security and control, monitoring and sustainability, including economic benefits.

Prof. Aldo Drago presented the document and led a dedicated roundtable discussion with expert panelists which included high profile participants from the southern Mediterranean countries.

The discussions dealt with the next steps to engage in collaborative and enduring efforts leading to the co-design and implementation of a regional system for marine observations supported by national endeavours, serving society and seeking a joint and coordinated action plan to address existing challenges and the sustainable use of marine resources in the Mediterranean within the context of the UN Ocean Decade.

SHAREMED is led by Prof. Cosimo Solidoro from the Istituto Nazionale di Oceanografia e Geofisica Sperimentale (OGS, Trieste).

For more info on the workshop and the Framework Document, you can visit the workshop webpages

 

TICAD8 Conference poster

Le Hub National Tunisie a présenté l’Initiative WestMED à la Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD8)

Le Hub National WestMED Tunisie a été invité le 25 août à présenter le projet Westmed à l’atelier international sur l’économie bleue organisé à l’occasion de la Huitième Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD8) qui a été organisée les 27 et 28 août 2022 en Tunisie et qui est dédiée à la coopération entre le Japon et le continent africain.

Initiée par le gouvernement du Japon depuis 1993 cette conférence vise à accélérer les dialogues politiques entre les dirigeants africains et les partenaires de développement sur les défis auxquels le continent est confronté dont notamment le changement climatique, la sécurité alimentaire, le problème de l’eau, l’énergi

Plus de 50 dirigeants et chefs de gouvernement africains et plusieurs institutions financières ont assisté à cette conférence.

L’Ocean Policy Research Institute (Japon), en collaboration avec l’Institut National des Sciences et Technologies de la Mer(Tunisie) ont organisé cet atelier dédié exclusivement à l’économie bleue et dont l’objectif est de partager les expériences, d’hiérarchiser les priorités, et aussi inventorier tous les défis afin d’identifier des projets bancables et à forte inclusion sociale dans le domaine maritime.

L’occasion était idéale pour approfondir les échanges entre toutes les parties prenantes et surtout de mieux parvenir à une croissance bleue durable et inclusive. Plusieurs institutions régionales, les partenaires de développement, des universités, la société civile, le secteur privé ont assisté à cet événement pour identifier les défis et hiérarchiser les interventions afin de garantir des solutions efficaces au développement du continent africain.

L’ultime objectif étant de contribuer à une vision de « sociétés en harmonie avec la nature » grâce à des approches intégrées pour la conservation de la biodiversité marine et le développement durable dans les paysages marins de production socio-écologique. Plus de 24 conférences ont été données durant cet événement visant la promotion de l’économie bleue tout en préservant les équilibres écologiques.

conference room filled with people at the WestMED hackathon 22 event in Malta

WestMED Hackathon ’22 – Maritime community gathers in Malta to generate concrete ideas for boosting the blue economy

On June 30 2022, more than 60 representatives from the WestMED Maritime community gathered in Salina Bay on Malta. It was an occasion to develop and discuss project ideas and learn the outcomes of the ‘WestMED in my country’ events.

Each WestMED National Hub presented the key takeaways from their ‘in-my-country’ event that had been organised in the previous eight weeks. The events covered a wide range of maritime topics; ranging from  diversification for fishers in Spain, cluster formation in Mauritania and Blue Economy opportunities for accelerators in Italy to bridging the Blue Skills gap in Malta.

The hackathons themselves consisted of targeted theme-based discussions focused on some of the  main issues that are currently at the top of the WestMED Initiative agenda: aquaculture, tourism, transport and ports, maritime clusters, blue skills and Maritime Spatial planning.

Each hackathon resulted in a number of concrete ideas with suggestions on how to take these ideas forward – also in light of current and upcoming funding opportunities

These ideas will be carefully studied for feasibility and followed-up by the respective National Hubs

You can already download the slides (pdf) used, containing both the main takeaways from the in-my-country events  as well as the main hackathon ideas.

You can also watch the recordings on the hackathon 22 page

For further information, please contact communications@westmed-initiative.ec.europa.eu, or your nearest National Hub

in my country morocco event 22 - speakers sitting at a table

WestMED Maroc et le département des pêches ont réuni plus de 40 représentants maritimes pour le développement de l’économie bleue au Maroc

Dans le cadre de l’Initiative WestMED, la Commission Européenne (DG MARE) a organisé conjointement avec le Département de la Pêche Maritime un atelier national sur le développement de l’économie bleue durable dans le contexte de la planification spatiale maritime (PSM) à Tanger le 17 juin 2022. Ont pris part à cet événement, plus que 40 partenaires (scientifiques, administrateurs, société civile, etc.) représentants les départements et les organismes ci-après (listes-jointes) :

  • Le Département de la Pêche Maritime : DSC, DAGJ,DPM,DFMGMS,DPM Tanger et INRH (Hub National Tanger) ;
  • La Chambre des Pêches Maritimes de la Méditerranée ;
  • La Représentation de la FAO au Maroc ;
  • L’Office National des Pêches ;
  • L’Agence Nationale du Développement de l’Aquaculture ;
  • L’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) ;
  • L’Alliance Marocaine Climat et Développement Durable (AMCDD) ;
  • L’Association de Gestion Intégrée des Ressources (AGIR) ;
  • La Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima ;
  • L’Agence Nationale des Ports ;
  • La Directiondes Ports et du Domaine Public Maritime ;
  • La Marine Royale ;
  • La Gendarmerie Royale ;
  • L’Université Chouaib Doukkali,
  • L’Institut Supérieur des Etudes Maritimes,
  • L’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II
  • L’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) ;
  • Le Port de Tanger ville ;
  • La Société d’Aménagement du Port de Tanger Ville (SAPT) .

 

Au début des travaux, le Coordonateur  national, M. Aomar Bourhim et le Hub National, M. Malouli Idrissi Mohammed, de l’initiative WestMED, ont souhaité la bienvenue aux participants avant de passer en revue l’historique de la mise en œuvre de l’Initiative. Un accent particulier a été mis sur l’importance de l’établissement d’un cluster maritime, un tel organe qui servira également comme un dispositif susceptible de dynamiser la coordination et la synergie entre les entités concernées. Il importe de mentionner que lors de la Conférence des parties prenantes de WestMED à Alger en 2018 et la 2 ème Conférence Ministérielle de l’UpM de 2021, le Maroc qui a été représenté par Mr Aziz Akhannouch a validé, entres autres , la priorité relative à l’établissement d’un cluster maritime ;

Ensuite, il a été question de présenter l’expérience de l’Alliance Marocaine pour le Climat et le Développement Durable en la matière. A ce titre, le représentant de cet organisme relevant de la société civile a souligné, entre autres, que les représentations territoriales devraient être intégrées dans le processus afférent à l’économie bleue et que les différentes compétences disponibles sont à fédérer, de préférence via des chefs de fil, dont la mission sera d’assurer le monitoring et l’exécution des actions envisagées.

Les discussions se sont focalisées par la suite sur des thématiques vitales pour l’instauration d’une stratégie efficiente en matière d’économie bleue telles la détermination de cibles claires et mesurables comme est le cas pour les modéles anglo-saxon, la sensibilisation des acteurs publics en vue stimuler une volonté politique pour le changement, l’interactivité entre les départements concernés et les moyens pour tirer profit des regroupements déjà établis en vue de former un cluster adéquant aux spécificités du pays.

Aussi, il convient de noter que cet atelier a constituté une opportunité  pour présenter un ensemble de perspectives, soit à caractére académique (IAV, ISEM,…) ou professionnel comme a été le cas pour la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima , et qui a mené un travail de fonds en établissant des partenariats avec des organismes méditerranéens, ce qui lui  a permis d’adhérer à des projets concrets en la matière.

Lors cet atelier, les panélistes ont mis le point sur les progrés réalisés dans plusieurs activités se rattachant à la sphére de l’économie bleue telles l’aquaculture, la stratégie portuaire et l’intelligence stratégique, qui façonne considérablement la compétitivité et la connectivité des opérateurs concernés.

Au terme de cet événement, qui a été marqué par des débats diversifiés et fructeux, il importe de retenir, inter alia, les recommnadations ci-après :

  • L’implication des autorités et des entités territoriales est essentiel pour assuer la viabilité des actions  et des projets conçus et créer une synergie sur le plan décisionnel ;
  • La forme du cluster maritime à établir peut être façonnée en capialisant sur des regroupements déjà existants et qui ont montré leur efficacité sur le terrain. A ce titre, il est judicieux d’opter pour une structure  susceptible  de stimuler  l’intérêt  auprés des entités en question.
  • L’innovation reste un cheval de bataille à exploiter pour faire aboutir le chantier national du développement de l’économie bleue ;
  • Le prêt de 350 millions de dollars accordé par la Banque Mondiale pour le Maroc pour appuyer le lancement du programme d’économie bleue va contribuer inéluctablement au lancement d’une stratégie purement dédiée à se segment, sur la base des bonnes pratiques de gestion utilisées à l échélle internationale.

 

Pour plus d’informations contactez: morocco@westmed-initiative.ec.europa.eu

panel seated at table at national event italy 2022 in naples

A new Blue Economy support ecosystem proposed during Italy’s WestMED National Event in Naples

Within the beautiful setting of the new museum Darwin Dohrn in Naples, on May 26th and 27th 2022, the WestMED National Coordinators and the National Hubs organized the Italian ‘WestMED in my country’ event: “Blue Accelerators & Incubators: the main challenge for Blue Growth in Italy”.

With the practical support of Cluster Tecnologico Nazionale Blue Italian Growth and Federazione del Mare, the endorsement of the Department of Cohesion within the Presidency of Council of Ministers and of the Ministry of Foreign Affairs, this was also recognized as an official EMD in my country 2022 event.

It was opened with speeches from the Mayor of Naples, Gaetano Manfredi (former Dean of the University Federico II) and the Regional Counsellor for Research, Innovation and Start-ups of the Campania Region, Valeria Fascione.

Based on a structural gap in the Italian Blue Economy ecosystem, the idea proposed was implementing a national supply chain of support for innovation, new entrepreneurship and employability, based on an alliance that consists of Maritime Clusters, Accelerators & Incubators and Investors & Fund Managers (public & private).

Such a supply chain could facilitate and expedite the search for partners & financial resources by the promoters of a Blue Economy initiative, while national and regional maritime clusters could help mitigate the risks taken by investors and accelerators/ incubators. They could do so by helping to identify the most deserving and really innovative initiatives.

This two-day event gave the opportunity for Italian stakeholders to:

  • become further acquainted with the WestMED Initiative activities in Italy and in the sub-basin over the last four years;
  • become aware of the strategic agreement among the two national maritime clusters (proposed and supported by the WestMED National Coordinators and Italian National Hub) and the excellent results already achieved;
  • network and meet, (Italian and foreign) representatives in-person from over 50 clusters, accelerators and incubators, venture capital companies, start-ups, research institutes, EU platforms, EU funds managing authorities.

More than 70 experts and professionals from the whole country joined in-person with an average of 40 participants who followed  the event online.

To complement the programme,  the visitors were treated to a guided tour of the museum by Prof Ferdinando Boero, who described the 150 years history of Stazione Anton Dohrn where he highlighted the significant contribution of the two scientists Dohrn and Darwin to marine zoology and their studies preserved in this museum, as well as drawing attention to the Gulf of Naples, as being the richest marine biodiversity site

All participants who joined in-person, received a free conference kit.

As a follow-up, the WestMED National Coordinators and Italian National  Hub are already undertaking the steps subsequent to the opportunities that emerged during this event.

For further info, contact Leonardo Mazari (National Hub Italy) : italy@westmed-initiative.ec.europa.eu

 

Tunisia national event 2022 - partner contract signing

Lancement de l’Economie Bleue en Tunisie avec la signature d’un accord de partenariat entre le Cluster Maritime Tunisien et l’Institut National des Sciences et Technologies de la Mer

Le Hub National Tunisie du projet WestMED a organisé, le 2 juin 2022 à Tunis, l’évènement national sur « L’économie bleue en Tunisie ». Plus de 80 personnes ont assisté à cet événement dont Mme Asma shiri Labidi, la ministre chargée du Secrétariat Général de la Mer, des représentants de l’administration, des entreprises aussi bien publiques que privées, des associations et des universitaires et chercheurs.

A l’ouverture des travaux, et après la présentation du projet WestMed par le Hub National Tunisie, la ministre a affirmé une volonté politique nationale pour développer l’économie bleue en Tunisie et que son département a soumis au gouvernement un document retraçant la stratégie à entreprendre et un plan d’actions pour les trois prochaines années 2023-2025.

Elle a fait un aperçu détaillé des différentes activités de l’économie bleue en mettant l’accent sur les objectifs et les priorités pour chaque secteur. La ministre a insisté sur la coordination entre les différents départements au niveau national mais aussi sur la coopération à l’échelle internationale et notamment méditerranéenne.  Prenant la parole le Coordinateur National du projet a souligné l’importance du projet Westmed et de son approche de réunir les différents acteurs de l’économie bleue autour de différents thèmes afin de débattre des différentes difficultés et d’augmenter la coordination entre eux. Il a insisté sur l’importance de la coopération internationale notamment avec l’Union Européenne dans ce domaine.

Le Hub National a rappelé que la première partie de l’événement est consacrée au rôle des groupes techniques Westmed dans la création d’une dynamique de réflexion des secteurs prometteurs. Il a fait une présentation sur la création de ces groupes, leurs objectifs et priorités et la nécessité de renforcer la coopération entre les deux rives de la méditerranée dans ces domaines. Les représentants tunisiens dans ces groupes ont fait des communications détaillées sur le transport propre, l’aquaculture durable, les clusters et le tourisme alternatif. Le débat était riche et tournait autour du choix des différentes énergies de substitution au fioul lourd dans le transport propre et des coûts d’adaptation de la flotte et des infrastructures.

La nécessité de garantir la croissance équilibrée d’une aquaculture durable étant donné l’inexistence d’un MSP et de l’impact des déchets des poissons sur l’environnement. Les opérateurs du tourisme et notamment de la plaisance ont insisté sur la baisse de l’activité suite au Covid19 et le retard dans la reprise de cette activité et ont insisté sur la nécessité de l’entretien de l’infrastructure des ports de plaisance.

La deuxième partie de l’événement était consacrée à l’économie bleue solidaire, à la recherche et innovation en biotechnologie bleue comme source d’opportunité pour les entreprises, aux défis et perspectives de l’industrialisation de la pêche et de l’aquaculture et aux méthodes et outils pour un aménagement durable du littoral. Le débat était animé et concernait notamment la nécessité des réformes institutionnelles pour faciliter la synergie entre la recherche scientifique et le secteur industriel et résoudre le problème de cloisonnement entre eux et d’ouvrir ces instituts de recherches sur leur environnement et sur les préoccupations des opérateurs et la résolution de leurs problèmes.

Les participants ont insisté sur l’inexistence d’un MSP et d’une GIZC est de nature à créer des conflits entre les opérateurs et à encourager le développement spontané des différentes activités ce qui engendrerait une dégradation du littoral.

L’événement national sur l’économie bleue était l’occasion de la signature d’un accord de partenariat entre le Cluster Maritime Tunisien et l’Institut National des Sciences et Technologies de la Mer.

 

Salem Miladi presenting at the Westmed in my country event Tunisia022 westmed in-my-country event 22.conference room